Directe Biologique Bouche

Directe Biologique Bouche

Interview de M. Sébastien Elluin de la ferme "Le jardin du papet"
Afin d'avoir un panel de légumes en vente directe bien achalandé qui suivent les saisons. Ce qui engendre un coût de revient élevé du fait qu'on n'écoule pas de grande quantité, du coup seul la vente en directe nous permet de faire une petite marge. Depuis ces dernières années, comment avez vous vu évoluer les pratiques de la vente en directe ? En pleine expansion mais la vente au panier a eu une tendance à chuter depuis 2009 et là se stabilise. Les prix en AMAP sont forcément moins élevés que dans un magasin bio ou d'un marché en vente directe mais pas non plus un prix bradé du fait d'un coût de revient élevé. Votre production est issue d'une méthode de production BIO (Agriculture biologique), pouvez vous nous dire ce qui vous a poussé à aller dans ce sens ? C'est tout d'abord nos convictions qui nous ont amenées à l'agriculture biologique et l'agriculture biologique labellisée c'est la clientèle. Car le panier fonctionne à 70 % par le bouche à oreille, les listes d'attente étaient très importantes, ce qui en a découragé beaucoup.