Viande Gras France

Viande Gras France

Interview de M. Jean François Gautheron de la ferme "GAUTHERON"
Le bio en légumes et fruits c'est très bien mais pour la viande bovine je trouve le surcoût énorme car les particuliers ont souvent un budget restreint. Après étude la filière bleu blanc coeur offre des garanties de résultats suite à des analyses sur des pièces de viande de ma production, donc c'est bien ma viande qui correspond à cet éthique. De plus je ne regrette pas mon choix car depuis 8 mois que mes animaux sont nourris à base de graine de lin, mes clients trouvent une meilleure saveur de ma viande et surtout beaucoup moins de gras, chose que le consommateur ne supporte pas de nos jours. Étant donné les problématiques d'abattage et de distribution de la viande. Quelle est aujourd'hui, sur un plan géographique, l'étendue de votre notoriété ? Ayant un agrément européen, je livre une grande partie de la France, malgré celà mes gros points de livraisons sont le secteur IDF Paris et le sud est de la france où je fournis un système Amap, après la région du Rhône avec lyon nous apportent son flux de clients.
 
EPLEFPA des Landes
Nous réalisons une vente mensuelle de boeuf et de veau en colis de viande en frais : colis "gourmandise" de 5kg de pièces nobles de boeuf colis "familial" de 5kg de steaks hachés colis "cordon bleu" de 5k de bourguignon colis "Tendre et rosé" de 5kg de pièces nobles de veau Les ventes de poulet ont lieu tous les 2 mois environ : Colis "lou pioc" de 4 poulets bio prêt à cuire Par ailleurs, nous commercialisons de la charcuterie (rillettes de poulet, saucisson et viande séchée de boeuf) ainsi que des plats cuisinés en bocaux et en poche sous vide : daube, blanquette, Boeuf Bolognaise, poulet basquaise,, poulet aux écrevisses, tripes, axoa. Historiquement, l'exploitation du lycée agricole de Dax a connu plusieurs productions : à ses débuts ovins viande, puis canards gras, poulets, et maintenant bovins viande. Le choix a été fait de se concentrer sur un seul atelier (bovin viande naisseur). L'exploitation commercialise 75% de sa production en vente directe soit 2,5T à 3T par an de viande : colis de boeuf, veau, plats cuisinés et charcuterie. Les broutards mâles sont vendus une fois sevrés à 6 mois (280 à 350kg de poids vif) pour l'engraissement à l'étranger et en France ou (pour la quasi totalité) en vente directe.