Mot de passe oublié ?
RESEAU-FERMIER.COM»» Ferme du chêne»» Les articles de la ferme Ferme du chêne»» A LA FERME DU CHêNE, LES MISES-BAS VONT BIENTôT COMMENCER!

A la ferme du chêne, les mises-bas vont bientôt commencer!

Le Printemps arrive et les naissances des chevreaux vont bientôt commencer. Elles sont prévues à partir du 10 mars environ, et devraient durer jusqu'à la fin du mois. Pour les enfants, mais aussi pour les grands c'est le moment idéal pour venir rendre visite à nos animaux, et venir les carresser. Pour nous, même si nous avons continué à traire tout l'hiver, c'est la reprise du travail à plein régime, surtout qu'il faut surveiller les chèvres qui se préparent à mettre-bas.
Le plus souvent la naissance se passe bien. La chèvre est un animal sympathique qui met facilement ses petits au monde, et qui le plus souvent le fait en plein jour. Une chèvre adulte a en moyenne deux ou trois chevreaux par mise-bas, mais généralement seulement un seul la première fois. C'est aussi un animal rustique : juste après la naissance, la mère lèche ses chevreaux pour les nettoyer, les sécher, et aussi les stimuler, ainsi, à peine une demi-heure après sa naissance, le nouveau-né est déjà debout et cherche à téter sa mère. Il est important qu'il tète rapidement une bonne quantité de colostrum (le premier lait de sa mère) ce qui le rendra plus resistant dans ses premiers mois de vie.
Quand tout se passe bien, nous les laissons se débrouiller au maximum, un moment après nous les retirons quelques instants à leur mère pour les peser, désinfecter le cordon et les identifier, et nous enregistrons toutes les naisances et les filiation sur le carnet de mise-bas de l'élevage. Chez nous, les chevreaux restent ainsi 7 jours avec leur mère, mais après la première semaine, nous avons besoin du lait pour fabriquer nos fromages, et nous les regroupons dans un parc spécifique dans lequel ils sont nourris avec un allaiteur automatique, "la louve", avec du lait en poudre. Là encore, il reste du travail, les petits chevraux sont encore fragiles, il faut leur apprendre à téter "la louve" et surveiller qu'ils mangent tous correctement et n'ont pas de problèmes de digestion. Les petits nouveaux arrivant régulièrement, ce travail d'apprentissage s'étale sur un bon mois. Dans le même temps, il faut apprendre aux jeunes chevrettes dont c'est la première lactation, à monter à la traite, et là non plus ce n'est pas toujours simple... La chèvre est un animal très intelligent mais qui a son caractère!
De temps en temps, également, la mise-bas se complique, il nous faut alors intervenir et aider la chèvre à faire ses petits, mais le plus souvent cela se termine bien, et puis quelquefois, il faut appeler le vétérinaire lorsque c'est vraiment trop difficile. Dans la plupart des troupeaux, le moment des mises-bas est souvent le moment le plus délicat, avec l'experience on arrive souvent à limiter les problèmes, mais jamais à les supprimer totalement.
Au bout d'un mois à ce rythme, la fatigue s'accumule, mais avec avec l'augmentation de la production laitière qui suit, on peut de nouveau fabriquer et affiner tous les fromages de notre gamme, et c'est une satisfaction!



Ecrire un commentaire

La saisie du commentaire est limitée à 1200 caractères.
(optionnel)
(optionnel)  (Votre adresse email ne sera pas publié)

Ces articles peuvent aussi vous intéresser !