Mot de passe oublié ?

Une démarche globale

Mon parcours professionnel m'a conduit vers l'agriculture assez tard puisque je me suis installé en mars 2010, à trente ans (y à pas d'âge !) ; et ceci avec une approche assez réfléchie : J'ai voulu créer mon outil de production en "lien logique" avec le territoire qui m'accueille, aussi bien logique par ce qu'il peux me fournir pour nourrir mes volailles (25ha de terres cultivables) que par la vente directe et le contact avec le consommateur (production induite par la demande...et non l'inverse !). Pour suivre cette démarche, j'ai travaillé sur tous les plans pour limiter au maximum les intrants extérieurs : Abattage à la ferme, aliment auto-produit (pas encore autonome à 100%), auto-construction de poulaillers mobiles (production de l'isolant sur place), travail sur les semences paysannes (céréales, maïs, protéagineux), lien avec des entreprises du coin (pressage des grains et tourteau chez SOLIBIO à 5 km, échange de foin contre du fumier avec les éleveurs voisins, travail du sol en entraide...),achat de poussins à 1 jour en non "démarrés". Sur ce dernier point, il reste encore des gros progrès à faire mais faire éclore n'est pas évident du tout.


J'ai la volonté, à mon échelle, de recréer un vrai lien entre la production et les consommateurs ; je pense qu'un bon nombre de personnes sont perdues par des méthodes de vente offensives et des filières trop complexes : Comment en vouloir à quelqu'un qui milite pour le bien être animal et qui, dans le même temps, achète des volailles de 32 jours au supermarché ?
- Il y a le problème financier : personnellement, je trouve que la vie est chère mais qu'il faut, et faudra, consacrer une plus grosse partie de son budget à son alimentation...ça compte quand même !!!
- Il y a aussi l'obscurité sur la traçabilité des produits (origine, certification douteuse...), l'obscurité et l'inégalité des marges tout au long de la filière, la flemme (parfois justifiée) du consommateur qui ne lis pas toutes les petites lignes minuscules sur l'étiquette...

Bref, je pense que si l'on peut montrer comment on produit, dans quelle démarche...on va dans le bon sens, et on se préserve un peu plus d'un avenir...incertain (je ne sais pas si c'est le mot approprié).

Avis aux remarques, critiques ou autres suggestions.



Ecrire un commentaire

La saisie du commentaire est limitée à 1200 caractères.
(optionnel)
(optionnel)  (Votre adresse email ne sera pas publié)

Ces articles peuvent aussi vous intéresser !